Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/10/2009

Fraudes au RMI: le coup de gueule de Thierry Procida

A l’occasion de la rentrée de la commission permanente du Conseil Général et pendant l’examen des nombreux rapports de la commission des finances et de l’administration générale, Thierry PROCIDA, Conseiller Général Nouveau Centre pour le Canton de Nîmes II, s’est vivement indigné d’une position du groupe communiste.

En cause, les indus de RMI, résultant de fraudes, une soixantaine, représentant près de 550 000€, que le département souhaite récupérer en se constituant partie civile suite aux dépôts de plainte effectués par le CAF. A l’heure du vote pour autoriser l’institution à ester en justice, le groupe communiste, arguant d’une possible dérive face aux contrôles qui permettent de mettre à jour ces fraudes, s’abstenait.

Thierry PROCIDA a vu rouge : « Cette attitude est intolérable. Comment écouter une majorité se lamentant sans cesse sur le sort des finances du département, et cautionner au sein même de cette majorité un groupe qui se positionne contre le fait de récupérer des crédits illégitimement versés à des fraudeurs ? »

Commentaires

je suis ancienne travailleuse sociale et dans ma longue carrière, j'en ai vu des abus. mais il faut bien constater que pour le remboursement des indus au RMI entre autres, on prêche dans le désert. j'ai suffisamment de réseaux pour savoir de quoi je parle! remise de dette partielle ou totale, abandon des poursuites sur des sommes importantes. je ne suis pas pour qu'on stigmatise les pauvres, on ne se refait pas, mais on peut leur demander de rembourser 20 euros par mois jusqu'à épuisement de la dette. cela ne les priverait pas et la dette se paierait d'elle-même. par contre, il faudrait embaucher des contrôleurs en masse et cela côute cher!! les travailleurs sociaux accordent des aides tout en sachant les situations de fraude mais ils reçoivent des ordres d'en haut. il faut bien maintenir une certaine forme de paix sociale! et le cercle vicieux se referme. après cela, on ne s'étonnera pas du ressenti négatif des gens ordinaires , honnêtes, toutes catégories sociales confondues, quand ils entendent cela. Et cela crée des amalgames préjudiciables à ceux qui se battent pour s'en sortir du bénéficiaire du RSA au smicard marié père de famille et aux couches moyennes qui sont souvent dans le découvert. je suis pour la solidarité nationale. j'en ai bénéficié et je m'en suis sortie . Et quand je paye mes impôts , à présent, je suis contente, car cela signifie que je renvoie la balle. On m'a aidée, maintenant j'aide. et si je paie des impôts, ils sont justifiés même si je ne suis pas Crésus, loin s'en faut. ce sujet gêne mais il est le reflet de ce que beaucoup pensent . ce qui est dommage c'est que cela dresse les uns contre les autres. Et qu'on a tendance à mettre tout le monde dans le même sac.

Écrit par : sylyas | 24/07/2010

Entièrement d'accord, les amalgames, d'ailleurs dans tous les domaines, portent tord à ceux qui font des efforts pour s'en sortir eux-mêmes sans occulter le bien commun.
Merci! Une question reste en suspens, qu'est-ce qui fait que c'est si difficile de pratiquer le discernement, alors que la majorité des gens souhaitent vivre, je n'aime pas ce mot, mais pour résumer, tranquilles? Est-il possible d'en faire une analyse sur un blog? Peut-être avec des exemples allusifs, apparemment neutres, des contes significatifs, des personnages fictifs, à travers un petit roman.......

Écrit par : joseph delenne | 16/03/2013

Les commentaires sont fermés.